Articles·Thérapies alternatives

Booster son système immunitaire avec la cure Gerson

  • Les points clefs du protocole
  • Les ouvrages de référence
  • Le matériel nécessaire
  • Les résultats que j’ai obtenus

🎀 Les soins habituellement prodigués aux malades atteints de cancer (chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie, hormonothérapie) sont à même de leur sauver la vie dans l’urgence en se concentrant sur la suppression de la tumeur, qui est le symptôme de la maladie.

⚠ Cependant la déficience du système immunitaire qui a permis à la tumeur de se développer (donc la cause de la maladie), n’est pas soignée et peut même se trouver aggravée par les effets secondaires des traitements.

🤓 Rappelons que dans un organisme sain, des cellules cancéreuses apparaissent chaque jour mais sont identifiées et détruites par le système immunitaire. Dans un organisme malade, cette régulation ne fonctionne plus et des cellules malignes qui échappent à la vigilance du système immunitaire réussissent à proliférer. Pour qu’un cancer puisse se développer, il faut que de multiples systèmes de sécurité soient franchis dans l’organisme et notamment que les système immunitaire et hormonal s’effondrent, les enzymes pancréatiques ne parvenant plus à déconstruire les protéines étrangères des tissus tumoraux.

👉 Chute immunitaire et prolifération tumorale sont ainsi intimement liées.

🤓  La chute immunitaire à l’origine du processus de cancérisation obéit à des causes multiples et globales d’ordre à la fois émotionnel (il est maintenant largement admis qu’un choc émotionnel peut entraîner une violente chute immunitaire permettant le développement d’une pathologie) et physiologique.

👉 Petit rappel des principales causes du cancer :

  • La carence (l’organisme ne dispose pas de tous les nutriments nécessaires aux réactions chimiques destinées à assurer son bon fonctionnement)
  • L’intoxication (le corps est dépassé par les substances toxiques et certaines sont ré-assimilées et stockées au niveau cellulaire en attendant de pouvoir être traitées).

👉 Guérir du cancer, passer de la REMISSION à la GUERISON, suppose donc une approche globale, visant notamment à rétablir l’immunité en guérissant ses blessures émotionnelles tout en fournissant au corps les nutriments essentiels à la relance des processus de réparation cellulaire, de même que les conditions favorables à une détoxification massive, physique et émotionnelle 😤 Cette approche suppose une implication personnelle du malade, qui sort de sa posture de « patient » pour devenir ainsi « acteur » de son processus de retour durable vers la santé 👍

🎗 Atteinte d’un cancer du sein infiltrant (tumeur d’environ 5 cm) le protocole officiel que l’on me proposait était : mastectomie + curage ganglionnaire, chimiothérapie, radiothérapie et hormonothérapie 😭

J’ai finalement effectué les choix thérapeutiques suivants :

6 séances de chimiothérapie (réduction de plus de 60% de la masse tumorale) associées à des changements de mode de vie, des exercices de visualisation positive et un jeûne de trois jours autour des cures pour préserver les cellules saines et limiter les effets secondaires)

Chirurgie (tumerectomie sans curage ganglionnaire)

Radiothérapie

Thérapie Gerson pendant un an pour nettoyer mon organisme des agressions chimiques reçues et restaurer l’équilibre de mon « terrain » en prévention d’une éventuelle récidive (en contrepartie de l’hormonothérapie que j’ai refusée).

🤓 La thérapie Gerson, mise au point aux Etats-Unis au siècle dernier par un médecin d’origine allemande est une aide efficace pour restaurer l’immunité. Le Dr Gerson, qui souffrait de migraines aiguës, tomba par hasard sur un article expliquant comment guérir en changeant son régime alimentaire. Il fit plusieurs essais sur lui-même pour finalement élaborer un « régime contre la migraine » (végétarien et sans sel) remarquablement efficace. Il en fit profiter ses patients migraineux jusqu’à ce que l’un d’entre eux lui rapporte qu’il avait guéri non seulement de ses migraines, mais également du lupus dont il souffrait (tuberculose de la peau). Au début le Dr Gerson était sceptique car on lui avait enseigné 1. Que le lupus était incurable. 2. Qu’à chaque pathologie devait correspondre un traitement particulier. Il finit pourtant par admettre l’efficacité de son traitement, qu’il testa ensuite sur plusieurs autres patients jusqu’à ce que le Dr Sauerbruch de Munich, grand spécialiste de la tuberculose pulmonaire, le mette au défi de guérir un seul de ses malades avec son régime. Sur les 450 patients déclarés « incurables » du Dr Sauerbruch, la cure Gerson permit d’en guérir 446. Il soigna alors, entre autres, la femme du Dr Albert Schweitzer. Parmi ces patients, beaucoup souffraient de pathologies annexes qui elles aussi disparaissaient en même temps que le lupus. Gerson comprit alors que sa cure ne guérissait pas une maladie spécifique, mais rétablissait le métabolisme et le système immunitaire des malades, relançant ainsi les mécanismes corporels d’auto-guérison. C’est en 1928 qu’il testa pour la première fois son régime – adapté et associé à des lavements – sur une patiente atteinte du cancer qu’il réussit à guérir en 6 mois. Quelques années plus tard, il s’installa aux Etats-Unis et développa un traitement contre le cancer qui, d’après Michel Dogna, auteur du livre Pratique de la cure Gerson et Kelley, aurait guéri des milliers de patients à travers le monde, dont 40 % en phase terminale. Sa méthode a ensuite été développée par le Dr Kelley, lui-même guéri d’un cancer pancréatique jugé incurable.

Le principe de base de la cure Gerson est simple 👉 favoriser la restauration des mécanismes d’auto-guérison en augmentant l’apport en nutriments et en accélérant la détoxification. Les malades atteints de cancer ne meurent généralement pas de la maladie elle-même mais de l’incapacité du foie à éliminer la surcharge de toxines. L’organe cible de la thérapie Gerson est donc le foie et c’est de sa régénération – obtenue après environ 2 ans de traitement – que va dépendre la guérison.

👉 En quoi consiste la cure ?

  • L’hyper-alimentation : plusieurs kg de fruits et de légumes crus par jour consommés sous forme de 8 à 13 jus (250 ml) réalisés à l’extracteur, un broyeur qui élimine les fibres, permettant ainsi à une très importante quantité de jus pur de court-circuiter le système digestif pour inonder directement les cellules de vitamines et d’enzymes vivantes, ce qui les oblige à libérer massivement leurs toxines. Voici le détail des jus à consommer quotidiennement :
  • 4 jus verts (laitue verte ou rouge, scarole, feuilles de betterave, cresson, chou rouge, blettes, poivron vert, une pomme verte)
  • 3 jus de carottes
  • 4 jus pommes/carottes
  • 1 jus d’orange

⚠ Attention à ne pas confondre extracteur et centrifugeuse. Il existe sur le marché des extracteurs de jus de toutes les qualités et à tous les prix (jusqu’à 2000€ pour les modèles tout en inox). Pour suivre sérieusement la cure il faut investir dans un bon appareil qui tiendra sur la durée, c’est pourquoi je déconseille fortement les premiers prix.
juice omega 8226

Pour ma part, j’ai choisi ce modèle Omega (un compromis actuellement en promotion sur Amazon à 349 € au lieu de 400) et j’en suis contente car il travaille à plein régime depuis presque 4 ans. J’ai juste dû changer une fois un embout en plastique à 20€.


champion juicer

Le site Gerson a longtemps recommandé un modèle affreusement cher (2400 $) depuis peu remplacé avantageusement par le Champion Juicer qui semble être un très bon rapport qualité/prix (je ne l’ai pas testé mais il est en vente sur Amazon à 420€)
canette a jus

⚠ Les jus verts doivent être consommés dans les 20 minutes après extraction car les enzymes s’oxydent rapidement à l’air. Par contre, les jus de carotte et pomme/carotte peuvent être préparés le matin en une seule fois pour la journée et conservés dans des canettes isothermes transportables. J’utilise moi-même ce modèle que je trouve très pratique 😋

  • Les lavements au café vert bio : Sous l’effet des jus, les toxines intra-cellulaires se retrouvent libérées dans le milieu intérieur (le sang et la lymphe) et se dirigent vers les émonctoires (notamment le foie et les reins) pour être évacuées, ce qui va requérir de leur part un effort important, puisqu’elles s’ajoutent à la masse importante de cellules mortes provenant de la destruction des masses tumorales à éliminer. Si rien n’est fait pour aider le foie, le patient risque l’empoisonnement hépatique, c’est pourquoi les lavements au café sont indispensables. Le protocole mis au point par Gerson prévoit un lavement au café (1 litre) tous les 3 jus. Les vertus du lavement au café ont été découvertes durant la Première Guerre mondiale pour calmer les douleurs des grands blessés en l’absence de morphine. Le café introduit dans le corps par voie annale provoque une dilatation des canaux biliaires et une sécrétion de bile permettant au foie d’excréter les accumulations toxiques. Lorsque le lavement est retenu 12 à 15 minutes tout le sang du corps est filtré au moins cinq fois par le foie, ayant ainsi l’effet d’une véritable dialyse.

Attention, pratiquer la cure sans les lavements au café est extrêmement dangereux car il y a un risque important d’auto-intoxication ! Gerson réveillait même ses patients atteints de tumeurs importantes pour un lavement au milieu de la nuit. Ne faisant pas de lavement la nuit, il m’est arrivé de faire des cauchemars et d’avoir une douleur au niveau d’un rein vers 5-6 heures du matin en raison de la surcharge de toxines. Les douleurs rénales disparaissaient au premier lavement du matin et parfois je devais réajuster en supprimant temporairement un jus ou deux.

FullSizeRender (2)Personnellement, j’utilise du café vert moulu bio acheté en ligne à l’Herboristerie du Valmont (9,99€ les 250 gr) et j’ai simplifié la procédure de préparation. Au lieu de faire bouillir le café et de le filtrer moi-même, je me sers d’une cafetière classique (avec des filtres bio) pour préparer un litre de café, que je verse ensuite avec un entonnoir dans 6 tubes de Normacol (achetés en pharmacie et réutilisés quelque temps en les nettoyant à l’eau oxygénée). Je trouve cette méthode plus pratique que le bock à lavement car ainsi il n’y a pas de reflux, c’est simple, rapide et propre 😊

IMG_1739

  • Une supplémentation en iode : pour relancer l’activité de la thyroïde et raviver le système immunitaire : 3 gouttes de solution de Lugol demi-forte cinq fois par jour dans un peu d’eau (sauf pour personnes atteintes d’hyperthyroïdie). Je me le procure à la Pharmacie homéopathique de l’Europe, 31 rue d’Amsterdam, 75008 Paris. Il suffit de les appeler au 01 48 74 74 91, de payer par carte (5€ pour un flacon qui dure plusieurs semaines) et ils expédient rapidement.  Capture d_écran 2018-06-03 à 12.10.45
  • Un apport en pancréatine : une gélule de Créon à 25 000 UI ou d’Eurobiol à 25 000 UI gastrorésistant à chaque repas et au coucher (pour aider à détruire les métastases éventuelles). On peut se le procurer facilement en pharmacie sur ordonnance (remboursé par la sécurité Sociale). Capture d_écran 2018-06-03 à 12.09.40
  • Un régime sans sel associé à un apport en potassium : solution comprenant 33 g de gluconate de potassium, 33 gr de phosphate de potassium (monobasique) et 33 gr d’acétate de potassium. Cette préparation est vendue sur internet sous le nom Kali’Claire (86€ sur le site Source Claire pour un pot qui dure environ deux mois). On en dilue ensuite 100 gr dans un litre d’eau (conserver la bouteille à l’abri de la lumière) et on incorpore une cuillère à café de ce liquide dans chacun des 4 jus verts.
  • Un régime alimentaire de type bio-végétalien : En dehors des jus, Gerson préconise la suppression des graisses, du sel, des laitages, des aliments industriels et de toutes les protéines pour obliger le corps à déconstruire ses réserves organiques par un processus d’autophagie (les protéines les plus faciles à déconstruire étant les tumeurs cancéreuses, l’organisme s’y attaque en priorité) 👉 Voir la liste détaillée des aliments autorisés dans les ouvrages recommandés ci-dessous ainsi que la recette de la soupe Hippocrate à consommer quotidiennement (3 branches de céleri ou 1 céleri rave, 400 à 700 gr de tomates, 2 oignons, 2 poireaux, 450 gr de pommes de terre, ail, persil).

 

dogna Pratique de la cure gerson et kelley

📘 Pour une première approche de la cure je recommande le petit livre de Michel Dogna qui se lit d’une traite : Pratique de la cure Gerson et Kelley. Ce livre étant malheureusement victime de son succès actuel il est temporairement en rupture.


guerir avec methode gerson

 

📘 Pour aller plus loin, toutes les informations nécessaires pour commencer la cure se trouvent dans le livre publié récemment par Charlotte, la fille du Dr Gerson (intégrant les dernières mises à jour et des compléments qui n’existaient pas à l’époque du Dr Gerson) : Guérir avec la méthode Gerson.

🏥 Si vous souhaitez commencer la thérapie Gerson, il est possible d’être pris en charge pendant 15 jours dans l’une des deux cliniques Gerson situées au Mexique et en Hongrie afin d’apprendre des bases du protocole, mais c’est un budget conséquent 😭 (il faut compter environ 10 000 $ pour deux personnes : le malade + son accompagnant). Vous trouverez toutes les informations sur le site www.gerson.org

🏡 Il est également possible, comme je l’ai fait, de suivre la cure de chez soi, à condition de bien se documenter, de bénéficier de l’aide d’un « accompagnant » (pour les courses, les jus, le nettoyage de la machine, etc.) et surtout ⚠ d’un suivi médical régulier (j’ai été suivie par un médecin homéopathe et par un médecin oncologue). Je vous recommande le site du docteur qui a eu un rôle déterminant dans mon parcours de guérison : www.docteur-michel-lallement.com

⚠ Attention : La thérapie Gerson est incompatible avec la dialyse, les greffes d’organes (elle causerait le rejet), le mélanome étendu au cerveau et le cancer pancréatique préalablement traité par chimiothérapie. Surtout, elle ne doit pas être commencée trop tôt après une chimiothérapie (il est impératif d’attendre plusieurs semaines !) et le protocole doit être progressif et allégé, sous peine d’empoisonnement hépatique. Pendant et après une chimiothérapie, l’organisme est déjà surchargé de travail pour éliminer les résidus des traitements (poisons pour le foie) 😣 Ce n’est donc pas le moment d’obliger les cellules à libérer des toxines supplémentaires qui vont se retrouver dans le milieu intérieur et peser sur les émonctoires. Il faut attendre et laisser le foie récupérer 👉Donc surtout pas d’hyper-alimentation sous forme de jus, par contre vous pouvez commencer le plus vite possible les lavements au café, y compris pendant la chimiothérapie (pour soutenir le foie).

⚠ D’autre part, il faut savoir que lorsque le corps commence à libérer massivement les toxines des tissus, il est possible de se sentir fatigué, déprimé, nauséeux voire fiévreux et de ressentir des douleurs liées à d’anciennes pathologies latentes qui ressurgissent une dernière fois avant d’être définitivement éliminées. Ce type de « réaction guérissante » est appelé par Gerson flambée de guérison. La première flambée est relativement brève en début de traitement, la seconde survient en général après 6 semaines et la troisième après 3 mois (sensée être la plus intense). Les personnes préalablement traitées par chimiothérapie peuvent avoir une « flambée de chimio » après six mois de cure (avec perte de cheveux, nausées, etc. car les résidus de chimiothérapie sont libérés par les cellules pour être éliminés). En ce qui me concerne, je n’ai pas souffert de ces flambées.

👉 Quels résultats peut-on espérer obtenir ?

Les patients se sentent mieux dès les premiers jours de la cure. Michel Dogna rapporte que certains arrivent à la clinique sur des brancards et sont de nouveau sur pieds après quelques jours seulement.

A l’époque du Dr Gerson, la cure complète durait 18 mois en moyenne. Aujourd’hui, en raison de la pollution alimentaire et environnementale, il faut plutôt compter deux ans.

Certaines personnes font le choix personnel de suivre la thérapie Gerson à la place des traitements officiels. En cas de cancer, votre médecin se doit de vous faire suivre les soins protocolaires, faute de quoi sa responsabilité est engagée et il peut être poursuivi.⚠ N’attendez-donc pas d’un médecin, d’un thérapeute ou de quelque autre personne qu’elle assume la responsabilité de vos choix de traitement. Ce n’est pas son rôle et personne ne peut vous « promettre » quoi que ce soit en matière de guérison car chaque organisme a sa réponse, qui est forcément unique. C’est donc à vous qu’il incombe de faire en conscience vos propres choix thérapeutiques.

En ce qui me concerne, j’ai choisi de tester la cure Gerson à titre préventif, une fois les soins protocolaires terminés, en vue de restaurer mon immunité et de rétablir mon « terrain ». ⚠ Je n’ai donc pas refusé les soins officiels (même si j’ai adapté mon protocole). J’ai suivi un protocole Gerson allégé (9 jus et 3 lavements par jour) sur une durée de 12 mois seulement puisqu’il n’y avait plus de tumeur à éliminer.

Ayant suivi la cure une fois ma tumeur retirée, je n’avais pas vraiment de « cible » pour mesurer son efficacité. Cependant, la guérison consécutive au rétablissement de l’immunité n’étant pas sélective mais globale, j’ai pu observer progressivement la disparition de tous mes petits maux (notamment hémorroïdes, canal carpien, problèmes de peau, etc.). J’ai aussi retrouvé une énergie et une vitalité que je n’avais pas connues depuis bien longtemps. Ma fertilité, à ce jour, n’est toujours pas rétablie, signe certainement que mon corps n’est pas « prêt » pour cela 😊 Depuis presque 4 ans, je ne consomme plus AUCUN médicament (sauf un comprimé de paracétamol 4 ou 5 fois par an) et je n’ai presque plus jamais été « malade » (seulement une rhinite l’hiver dernier) alors qu’avant j’étais plutôt du genre à « attraper » tous les virus qui passaient…En bref, le pense pouvoir dire que mon immunité a été considérablement renforcée par la cure Gerson 👍

A ce jour, je continue les lavements au café (un par jour), je prends toujours deux jus quotidiens de pommes-carottes (que mon mari me prépare chaque matin 🙏❤) et un jus vert en fin de journée (bon, celui-là j’avoue que des fois je le saute… 😜).

👉 En conclusion, mon point de vue est que la cure Gerson est vraiment efficace pour restaurer l’immunité (et donc prévenir et contribuer à guérir du cancer). Elle peut être intéressante une fois les traitements terminés (comme cela a été le cas pour moi) ou peut-être aussi dans certains cas considérés comme incurables, où la médecine officielle ne propose que du palliatif (à condition toutefois que le foie ne soit pas trop endommagé).

⚠ Cette cure suppose un effort et un investissement important :

  • En temps : entre les jus et les lavements il y a quasiment une action à faire toutes les heures + l’approvisionnement régulier en grosses quantités de légumes frais.
  • En argent 💰: L’hyper-alimentation en légumes bio représente un budget conséquent. Entre les courses alimentaires, le café vert et les compléments, comptez en moyenne 800 € par mois.

❓Une amie, un peu rebutée par le côté « radical » de la cure, m’a un jour posé la question suivante : « Ne peut-on pas obtenir le même résultat juste en revenant à une alimentation saine ? ». Je pense effectivement que oui, il est possible de nettoyer en profondeur son organisme, et donc de relancer son système immunitaire, en effectuant des changements alimentaires (voir à ce sujet sur ce blog l’article STOP à l’alimentation qui tue !) mais cela demande beaucoup plus de temps. Lorsqu’une personne développe un cancer, c’est que son corps se trouve dans une situation d’intoxication avancée qui nécessite des mesures d’URGENCE en plus des changements alimentaires. Et forcément ces mesures ne vont pas être simples. Pour avoir vécu la chimiothérapie, je peux dire que si la cure Gerson à titre préventif pouvait m’éviter d’avoir à subir cela de nouveau, je la suivrais même à vie s’il le fallait ! Car, même si c’est contraignant, on se sent vivant, maître de soi-même, on mange de bonnes choses, on peut faire du sport, de la méditation, se projeter dans l’avenir. Et puis, avec un peu d’organisation 📋 on arrive même à sortir et à commencer à s’investir dans des projets 👍

💡N’oubliez pas en parallèle de faire de l’exercice physique, de vous reposer suffisamment et de travailler sur la gestion émotionnelle (un article sur ce sujet sera publié prochainement sur le blog).

Il faut des années pour construire un cancer, il est donc compréhensible qu’il n’existe pas de pilule ou de méthode « miracle » permettant de guérir rapidement, sans effort et sans changer son mode de vie. La bonne nouvelle c’est que ces changements de mode de vie peuvent au final se révéler être une bonne chose, une réelle opportunité de construire une plus belle version de soi pour être finalement « mieux qu’avant » 😉

👉 Charlotte, la fille du Dr Gerson, présente mieux que quiconque la thérapie mise au point par son père puis améliorée par des années de pratique clinique.