Articles·Beauté

Guérison et reconstruction de l’image de soi 

« On ne peut guérir la partie sans soigner le tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l’âme et pour que l’esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l’âme. Car c’est une erreur fondamentale des médecins d’aujourd’hui : séparer dès l’abord l’âme et le corps. »
Platon (427-347 av. J-C.), Le Charmide

 

worried-girl-413690
Les soins protocolaires prodigués aux femmes atteintes de cancer visent à agir dans l’urgence pour supprimer la tumeur et mettre la patiente hors de danger. Comme chacun le sait, cela passe par des actes thérapeutiques lourds, parfois mutilants, qui ont nécessairement un impact sur le bien-être psychologique de la patiente, et par voie de conséquence sur sa santé.

 

En effet, une femme débarrassée de sa tumeur mais amputée d’un sein, d’une aréole, de ses sourcils ou de sa fertilité, doit effectuer un important travail de ré-appropriation de soi pour retrouver un équilibre harmonieux. Et ce cheminement est loin d’être facile.

 

Comme je le rappelle souvent, c’est le désir de vivre qui nous guérit avant toute autre chose. Et pour une femme, ce désir de vivre passe par le fait de se sentir jolie et désirable.

 

belly-3186730.jpg
Par conséquent, je suis persuadée qu’il ne faut pas sous-estimer le rôle – quasi thérapeutique ! – des divers intervenants (plasticiens, prothésistes capillaires, esthéticiennes, etc.) qui nous accompagnent dans cette reconstruction et cette ré-appropriation d’une féminité qui, rappelons-le, se trouve être biologiquement parlant notre raison d’être.

 

En ce qui me concerne, il m’a fallu du temps après la tumerectomie pour accepter cette nouvelle version de mon corps physique et pour oser tout simplement me regarder dans une glace. Et puis, progressivement, à mesure que j’effectuait un travail intérieur sur moi-même, j’ai commencé à apprivoiser cette image, à l’accepter et même, à l’aimer… ❤️ J’ai compris depuis que c’est au moment même où l’on accepte d’embrasser une réalité dérangeante et à se reconnaître en elle que l’on peut définitivement passer au travers et la dépasser.

 

Un an après l’intervention chirurgicale, lorsque je me suis sentie prête et congruente j’ai pu commencer l’aventure de la « reconstruction ».

 

La réparation peut commencer au moment précis où l’on est capable de
se regarder en face, avec amour et acceptation. 

 

J’ai à coeur à travers ce blog de partager avec vous les rencontres qui ont eu un rôle déterminant dans mon parcours de retour vers la santé. C’est pourquoi j’ai repris contact avec une merveilleuse personne qui m’avait été à moi-même recommandée par le plasticien qui m’a opérée :

 

Isabella Jeannot, praticienne et formatrice en dermopigmentation.

 

beauty-salon-2193881
Depuis 25 ans, avec discrétion et dévouement, Isabella vient en aide aux femmes en tatouant les aréoles mammaires avec effet 3D sur des patientes ayant subi une mastecomie totale, partielle ou bi-latérale, après chirurgie réparatrice post cancer (et après validation par le cancérologue). Elle peut également intervenir pour tatouer les sourcils et la ligne de cils lorsque la patiente a perdu toute pilosité lors de la chimiothérapie. Les pigments implantés sont stériles et conformes aux normes CE médicales avec traçabilité.

 

❓ Pourquoi ai-je eu à coeur de faire connaître le travail d’Isabella sur ce blog ?

 

Tout simplement parce que lorsque je suis arrivée, hésitante, dans son cabinet situé à Nice, elle a su trouver les mots, prendre le temps nécessaire pour m’accueillir, m’écouter (il faut savoir « écouter » une femme avant d’intervenir sur son apparence), me rassurer et nous expliquer précisément, à mon mari et moi, ce qu’elle s’apprêtait à faire. Non seulement je n’ai rien senti (alors que je suis plutôt douillette et que, comme beaucoup de femmes ayant subi des actes thérapeutiques lourds, j’ai tendance à sur-réagir lorsqu’on intervient sur mon corps), mais le résultat final était tellement esthétique et naturel qu’il dépassait vraiment mes attentes. Après avoir passé plus de deux heures avec elle, nous avons réglé la séance (un tarif plus que raisonnable comparativement à ce qui est habituellement pratiqué) et Isabella nous a prévenu avec honnêteté qu’il était possible que le tatouage s’estompe en raison de mon immunité hyper-boostée (je sortais d’un an de cure Gerson et il était probable que mon système immunitaire s’attaque aux pigments du tatouage). Isabella avait vu juste et c’est effectivement ce qui s’est produit. Nous sommes donc retournés la voir pour une séance de retouche effectuée avec énormément de soin et d’application pour laquelle elle n’a pas accepté de rémunération. Trois ans plus tard, le tatouage n’a pas bougé !

 

Alors aujourd’hui je tiens à la remercier pour la généreuse et lumineuse personne qu’elle est en recommandant vivement ses prestations qui s’effectuent sur rendez-vous au cabinet médical de Nice.

 

Merci Isabella, de vous être trouvée sur ma route ! 🙏💫

 

« Le cheminement de reconstruction de l’image de soi est primordial pour retrouver une féminité harmonieuse morale et physique et quotidien, l’un n’allant pas sans l’autre dans le processus de guérison ». Isabella

 

📞  Pour contacter directement Isabella  : 06 15 37 66 85

 

Lien vers la page Facebook « Maquillage permanent by Isabella »

 

 

💛 A noter (sans en abuser), pour les patientes ayant d’importantes difficultés financières, Isabella a quelquefois besoin de modèles pour ses formations aréoles. La prestation est alors offerte, bien que réalisée avec les mêmes égards et précautions.