Articles·Santé globale

Du choc de l’annonce à l’approche globale de la santé

« Cancer » est un mot qui fait peur, qui tombe comme un couperet lors du protocole d’ « annonce ». Il semble IMPOSSIBLE que ces mots puissent s’appliquer à vous. Et pourtant, aussi absurde que cela puisse paraître, un diagnostic a clairement été posé, des mots ont été prononcés et c’est bien de vous dont il s’agit : « vous avez un cancer ».

A partir de là, rien n’est plus « comme avant », vous vous sentez différente, coupée du monde et de ses préoccupations dérisoires qui étaient pourtant encore les vôtres il y a quelques heures seulement. Aujourd’hui, pour vous, la vie est devenue quelque chose de sérieux, de précieux. Le temps s’accélère, vous êtes dans une situation d’urgence où vous savez pertinemment que des CHOIX déterminants vont devoir être faits.

Dans le même temps vos émotions vous submergent : la peur, la tristesse, la colère peut-être…et surtout une profonde impression de solitude. Qui peut comprendre ? Même ceux qui vous aiment le plus se retrouvent impuissants à vos côtés. Le chemin que vous allez avoir à parcourir, personne ne pourra le suivre à votre place. C’est de votre corps et de votre vie dont il est question et vous n’avez pas d’autre choix que de faire face.

Dans les jours qui suivent l’ « annonce », on vous informe du protocole correspondant à votre cas. Des actes thérapeutiques lourds vont suivre, vous êtes prise en charge. Mille questions foisonnent dans votre tête : « Quels seront les effets secondaires ? Est-ce vraiment possible de guérir ? Faut-il prendre plusieurs avis ? Comment être sûre de faire les bons choix ? Dois-je changer mon alimentation ? Y a-t-il quelque chose à faire en plus des soins officiels ? » 

L’équipe médicale vous rassure. Vous allez de rendez-vous en rendez-vous, vivant au rythme des biopsies, des bilans sanguins, des IRM et des Petscans. Chaque examen, chaque rdv est une nouvelle épreuve et il semblerait que tout cela soit sans fin…

Dans l’attitude des médecins vous guettez un signe d’encouragement, de confiance. Derrière chaque intonation, chaque tournure de phrase vous recherchez une intention, un pronostic : « Pense-t-il que je vais m’en sortir ? » « Qu’a-t-il voulu dire ? » « Est-ce que c’est grave ?  » Vos questions demeurent le plus souvent sans réponse.

Comme tout le monde, vous avez dans votre entourage des exemples de personnes qui ont suivi le « protocole » et qui n’ont pas guéri, et d’autres au contraire qui s’en sont sorties et qui se portent bien aujourd’hui. L’incertitude demeure. Une partie de vous voudrait pouvoir s’en remettre totalement aux médecins et avoir la certitude qu’ils vont vous guérir. Une autre partie a l’intuition, la vague conviction que, parallèlement aux soins officiels il y a peut-être quelque chose que vous pouvez, que vous devez faire. Et que ce « quelque chose », aucun thérapeute ne pourra le faire à votre place.

Vous observez que l’équipe médicale officielle concentre ses efforts sur la disparition de la tumeur (ce qui est une bonne chose) mais vous vous rendez bien compte que la tumeur n’est pas la maladie, mais un symptôme de la maladie. La maladie est la déficience du système immunitaire qui a permis à la tumeur de se développer. Elle est liée à un déséquilibre du terrain. La médecine officielle intervient dans l’urgence pour vous sauver la vie en vous mettant en rémission. Cela vous donne un délai supplémentaire pour vous soigner vraiment en profondeur, faute de quoi à plus ou moins long terme, les mêmes causes sont susceptibles de produire les mêmes effets.

Et qui se préoccupe de soigner votre terrain ?

Restaurer son terrain suppose une approche globale et une implication personnelle. Il s’agit de changer ses habitudes, son mode de vie, d’apprendre à soigner ses blessures émotionnelles, de construire une nouvelle version de soi-même. Et cela, de nombreux thérapeutes peuvent vous y sensibiliser, mais aucun ne peut s’en charger à votre place. Tout acte thérapeutique a le pouvoir de vous mettre en rémission. Vous seule avez le pouvoir d’avancer vers la guérison.

⚠️ Attention aussi aux « solutions-miracles » qui promettent de « vous » guérir dans le but de vous faire dépenser de l’argent en jouant sur vos émotions et la peur de la récidive. S’il existait un remède capable à lui seul de guérir le cancer (même une méthode naturelle efficace), au risque d’utiliser une expression galvaudée je dirais que « cela se saurait »… Le cancer correspond à des mécanismes cellulaires extrêmement complexes qui résultent d’un état de déséquilibre général de l’organisme. Il ne s’agit pas juste de changer une pièce pour pouvoir repartir, mais bien de ré-harmoniser l’équilibre d’ensemble. Et cela suppose des efforts et de la constance de votre part, des changements de mode de vie et d’habitudes, qui progressivement vont transformer votre corps en même temps que votre esprit ! 💫

Si vous êtes arrivée jusqu’à ce blog aujourd’hui, c’est probablement que vous vous posez ce genre de questions et êtes en quête d’une autre voie, d’une démarche intégrative, qui parallèlement aux soins officiels vous permettrait de contribuer à votre guérison en agissant quotidiennement pour votre santé.

🤔 Vous pensez certainement que l’objectif de toute personne sensée confrontée au cancer devrait être de restaurer un état de bien-être et de santé globale pour éviter la récidive une fois les soins terminés, car il vous semble logique de croire qu’un cancer ne peut pas se développer dans un organisme en bonne santé.

Mais concrètement, comment s’y prendre ?

Il se trouve qu’il y a maintenant plusieurs années je me suis trouvée dans la même situation que vous. Comme vous le savez, en plus d’être coach personnel et enseignante, je suis aussi survivante d’un cancer. Et face à ce cancer, deux choses m’ont aidée, et peut-être même sauvé la vie :

✔️ Mon tempérament de « coach » et ma conviction que les épreuves de vies ont un SENS et visent à nous conduire vers quelque chose de meilleur (de « mieux qu’avant »…!).

✔️ Ma formation de prof. Je m’explique : le métier d’enseignant consiste essentiellement à consulter de multiples sources, à faire des recoupements en vue d’aller à l’essentiel pour pouvoir ensuite transmettre une vision claire, synthétique et pertinente à d’autres personnes.

Animée par la foi en ma guérison, j’ai appliqué cette méthodologie pour rechercher les outils nécessaires à mon retour vers la santé. J’ai effectué de nombreuses recherches, consulté des spécialistes et lu une centaine de livres sur l’alimentation, la santé globale, le développement personnel, la spiritualité, la méditation, etc. et j’ai cherché à faire des recoupements, pour ne retenir que ce qui, ayant le mieux fonctionné pour d’autres, était le plus à même d’être efficace pour moi. Les changements que j’ai effectués m’ont ainsi permis de restaurer progressivement dans mon corps une énergie suffisante et circulante et de revenir vers la santé, et c’est ainsi qu’est né le modèle Mieuxquavant®.

Pour guérir de mon cancer du sein je me suis entourée de ma propre équipe, j’ai fait mes propres choix thérapeutiques (j’ai accepté une partie des soins officiels) et je n’ai eu besoin ni de mastectomie, ni de curage axillaire ni d’hormonothérapie (comme cela était initialement prévu au protocole).

Avant d’en arriver à ce résultat, j’ai fait des erreurs, hésité, perdu du temps et de l’argent en cherchant dans plusieurs directions. Pourtant j’étais entourée par une famille aimante et j’avais une merveilleuse équipe de praticiens autour de moi. Pourquoi ce temps perdu alors ? Tout simplement car les médecins, chirurgiens, homéopathes, psychologues, ostéopathes, acupuncteurs, etc. et tous les personnels soignants en général ne disposent que d’un temps limité à accorder à chaque patient, ce qui est compréhensible et normal. D’autre part, chacun de ces praticiens est confiné dans son « domaine » de spécialité  et aucun ne dispose du cadre nécessaire pour coordonner l’ensemble des soins officiels et des approches complémentaires en fonction d’une vision globale, intégrant le corps, le mental et les émotions.

Un tel cadre n’existant pas, j’ai décidé de le créer en utilisant à la fois les outils propres au coaching personnel et les raccourcis découverts dans mon propre parcours de retour vers la santé 💛

Etre accompagnée