Articles·Santé globale

Redécouvrez l’incroyable puissance d’autoguérison de votre corps, Dr Michel Lallement

« Les progrès indéniables de la médecine moderne nous ont fait progressivement oublier que nous possédons en nous des capacités extraordinaires d’autoguérison. Au point que, de nos jours, la plupart des gens sont intimement persuadés qu’en cas de maladie ils ne peuvent guérir sans l’aide d’un médecin. Une croyance largement fausse, et même dangereuse ! » Dr Michel Lallement

Chirurgien-cancérologue, le Dr Michel Lallement a exercé en Centre Anticancéreux durant plus de vingt ans. Ses travaux portent actuellement sur la prise en charge globale des maladies chroniques et dégénératives et des pathologies liées à l’environnement, auxquelles il a consacré trois livres : «Les clés de l’alimentation santé : l’essentiel à savoir dans votre cas » (2017), «Les 3 clés de la santé» (2014) et «Les clés de l’alimentation santé» (2012).

Dans un article passionnant publié récemment dans la revue « SANTE, CORPS, ESPRIT »,  le Dr Lallement nous rappelle la nécessaire complémentarité entre la « médecine des hommes » et la « médecine du corps ». Avec son autorisation, j’en dévoile ici quelques extraits  🔍 :

« Afin d’illustrer mon propos, je me propose de démontrer que :

✔️ Les maladies les plus meurtrières de nos jours (cancers, diabète, maladies cardiovasculaires…), mais aussi les plus handicapantes (maladies auto-immunes, fibromyalgie…), n’existaient pratiquement pas il y a guère plus d’un siècle !

✔️ Si la fréquence de ces maladies a explosé, c’est que notre « médecine du corps » s’est très fortement affaiblie depuis cette période.

✔️ Il est possible de restaurer notre médecine du corps en revenant à une hygiène de vie plus naturelle.

✔️ La « médecine des hommes » est utile pour passer un cap lorsque notre médecine du corps est dépassée, mais elle doit ensuite se retirer pour laisser le champ libre à nos processus d’autoguérison (…)

Le constat est donc sans ambiguïté : d’une part, notre environnement a progressivement affaibli notre médecine du corps et il favorise de nombreuses maladies ; d’autre part la médecine actuelle, très efficace à court terme ou pour soulager certains symptômes, s’avère par contre incapable de guérir l’immense majorité des maladies chroniques (…)

Par contre, cette médecine des hommes peut rendre un inestimable service : laisser au patient le temps de corriger son terrain, de restaurer sa « médecine du corps », afin de réduire au maximum les risques de rechute. Ce qui fait dire à mon confrère et ami le Dr Yann Rougier, qui a fortement inspiré la rédaction de cet article :

« Si la rémission appartient aux médecins, la guérison appartient au patient ! »

(…) il me paraît important d’insister sur le fait que la médecine des hommes peut nous apporter une rémission, mais que la guérison durable nous appartient ; voyons les maladies et leurs symptômes comme les seuls moyens dont disposent nos organismes pour nous alerter sur un mode de vie inapproprié. Écoutons ces messages, faute de quoi une rechute ou une nouvelle maladie surviendra inéluctablement, malgré une guérison apparente, l’organisme ayant toujours le dernier mot ! Demandons-nous ce que nous devons changer dans notre alimentation, notre mode de vie et même notre mode de pensée ! » Dr Michel Lallement.


docteur lallement les clés de l'alimentation santé

Accédez à cet article dans son intégralité sur le site du Dr Lallement, en cliquant sur le lien ci-dessous 👇

https://www.docteur-michel-lallement.com/mes-livres-articles-conf%C3%A9rences/mes-articles/