Articles·Psychologie positive

Et en plus il faudrait « positiver »…?!

Promis depuis longtemps sur le blog, voici enfin un article consacré à la gestion émotionnelle ! 

Pour l’avoir moi-même vécu, je peux dire qu’un diagnostic de cancer est une sorte de cataclysme. En l’espace des quelques jours qui séparent la détection anxieuse des premiers symptômes de l’annonce officielle de la maladie, on voit voler en éclats tout ce que l’on croyait stable dans son existence.

« Cancer » est un mot qui fait peur et tombe comme un couperet pour bouleverser du jour au lendemain nos illusions d’immortalité et de stabilité.

L’annonce nous confronte violemment à notre peur de la mort, mais le pire, je crois, c’est cette atroce sensation de solitude, et ce, même lorsque l’on est aimée et entourée comme cela a été le cas pour moi.

SEULE. Seule dans son corps, seule dans sa tête, seule avec ce sentiment d’étrangeté. « Différente » désormais des autres pour lesquels tout semble plus ou moins continuer « comme avant » : ils vaquent à leurs occupations, se préoccupent toujours des mêmes choses qui nous préoccupaient encore hier et qui tout à coup nous paraissent tellement lointaines et dérisoires. « J’ai un cancer ». Et cela me semble impossible en fait, si peu réel… et pourtant, des mots ont bien été prononcés, un diagnostic clairement posé : « Vous avez un cancer ». 

😨 Peur, panique, révolte, colère, sentiment d’impuissance, d’injustice, tristesse, angoisse, une foule d’émotions se succèdent et nous submergent. 

Mais il faut faire face, se recentrer, protéger les siens, faire bonne figure, prendre des décisions, et surtout ne rien faire qui puisse aggraver les choses, et notamment faire chuter l’immunité.

Nous savons tous aujourd’hui que les émotions désagréables (colère, tristesse, peur, angoisse…) sont associées à des sécrétions hormonales (cortisol, adrénaline) qui dépriment le système immunitaire et constituent le terreau des maladies dégénératives. En envoyant à nos cellules le message que la vie ne vaut plus la peine d’être vécue, elles déclenchent des processus d’autodestruction. 

Les émotions agréables (joie, amour, paix, gratitude…) informent quant à elles nos cellules de notre désir de vivre et s’accompagnent de sécrétions hormonales (dopamine, endorphine, sérotonine, ocytocine) favorables aux processus de réparation et d’auto-guérison.

Nous sommes donc seules et effondrées, mais dans le même temps nous savons (et au cas où nous l’aurons temporairement oublié il se trouve toujours une âme charitable pour nous le rappeler 😂), que nous ne devons surtout pas avoir peur ou nous laisser aller à la déprime, au risque de faire chuter notre immunité et de favoriser la prolifération des cellules cancéreuses. Au contraire nous devons tout faire pour cultiver des émotions « supérieures » bonnes pour la santé. Et le diktat du bonheur ambiant n’arrange en rien les choses ! Souffrir sans garder le sourire serait de très mauvais goût…😂

😩 Mais c’est juste horrible !!! en réalité, car le fait de savoir qu’on doit positiver alors même qu’on ne peut pas faire autrement que d’être anxieuse et triste, alimente encore plus l’anxiété. Comble du comble : on finit pas se sentir coupable de ses émotions « négatives », coupable de ne pas réussir à être joyeuse, confiante et positive !

Je pense que ce conflit entre ce que l’on ressent et la culpabilité de le ressentir contribue à nous épuiser psychiquement et physiquement. 

👉 Alors que faire ? Comment gérer au mieux ses émotions dans un sens à la fois favorable à la santé et respectueux de ce que nous sommes et de ce que nous vivons. 

Une émotion – qu’elle soit agréable ou non – est une énergie qui nous traverse ⚡️ et nous signale si nos besoins essentiels sont plus ou moins satisfaits 💚 ou au contraire menacés  ⚠️

Il y a trois manières d’aborder une émotion désagréable :

✔️  SE LAISSER EMBARQUER par elle et réagir impulsivement d’une manière déraisonnée qui va souvent à l’encontre de notre propre intérêt.

✔️  RESISTER en mettant un couvercle sur ce que nous ressentons, créant ainsi un blocage énergétique. On s’épuise à lutter contre une partie de soi-même, dans un processus contre-productif de poussée et de contre-poussée qui risque de provoquer une violente dé-pression ou des troubles de santé divers.

✔️  ACCUEILLIR et observer l’émotion sans jugement ni culpabilité pour la laisser nous passer au travers. Contrairement à ce que notre éducation et les conditionnements sociaux nous ont porté à croire (« il faut être fort »), nous avons tout à fait le droit d’avoir peur, d’éprouver de la colère ou de nous sentir faibles : tout cela est 🆗

Accueillir et assumer sa vulnérabilité est le meilleur moyen de ne pas en être victime !

Concrètement, face à une émotion désagréable nous pouvons :

✅ Commencer par l’observer, l’identifier, la nommer

✅ Puis s’autoriser à la ressentir sans culpabiliser

✅ Reconnaitre son intention positive, son utilité

✅ Et enfin la remercier et la libérer

Le secret du bien-être : Libérer ses émotions mais maîtriser ses pensées !

yoga-309782

La MÉDITATION dite de pleine conscience est l’outil le plus efficace pour apprendre à gérer naturellement et sans effort ses émotions. 

Elle permet de se connecter à sa propre Source 💟 dans l’instant présent et dans l’accueil de ce qui « est » et de ce que l’on est, sans jugement, en lâchant prise du mental, des ruminations stériles centrées sur les regrets du passé et sur l’anticipation anxieuse de l’avenir, en dehors de toute forme d’intention et/ou d’obligation de « résultat ».

On reste juste assis là (just sitting), observateur de ses émotions, de ses pensées, de son souffle, des bruits, des sensations…

Cette posture est propice à une circulation énergétique fluide, à la LIBÉRATION des blocages et à la paix avec soi-même. Elle permet à l’élan vital de faire ce qu’il a à faire, naturellement et en l’absence de contrôle, pour réparer et GUERIR.

Après quelques semaines de méditation de pleine conscience (20 minutes par jour) :

  • Les régions du cerveau associées à l’optimisme et à la joie sont plus actives
  • Le système immunitaire est plus réactif (globules blancs et les cellules NK plus performants)
  • Le stress diminue et l’aptitude à gérer les « chocs émotionnels » renforcée
  • Le sommeil est de meilleure qualité
  • La concentration et les performances s’améliorent
  • Le vieillissement est ralenti en freinant l’usure des télomères (extrémités des chromosomes qui s’érodent au fur et à mesure des processus de division cellulaire responsables de l’oxydation).
  • Le niveau de conscience est élargi (pendant la méditation, l’amplitude de l’oscillation des rythmes cérébraux augmente), ce qui permet de développer l’intuition et inspiration, y compris durant le reste de nos activités quotidiennes.
  • Le sentiment de complétude augmente : le bien-être nous vient de l’intérieur et non des autres ou des circonstances extérieures et la sensation de solitude disparaît. 

Progressivement et à force de pratique régulière, vous serez naturellement libérée de la peur, et ce, alors même que vous n’aurez pas cherché à lutter pour vous en libérer. 

C’est en acceptant sa peur qu’on se libère de la peur. Lutter contre elle, et contre toute autre émotion prétendument « négative » contribue en fait à la renforcer. 

La méditation de pleine conscience nous enseigne une posture d’accueil et d’acceptation sans jugement qui est source de libération et de guérison. 

Il est possible de pratiquer en autonomie, guidé par une bande sonore au début.

😇 La méditation a changé ma vie. Elle m’a accompagnée tout au long de mon parcours de guérison et m’aide encore chaque jour à aborder avec force et souplesse la permanente évolution des choses et des êtres qui définit la vie. 

Je partage ici le support qui m’a été le plus utile dans ma pratique méditative, le merveilleux livre de Christophe André : Méditer Jour après jour. 

Cet ouvrage continent un CD avec des séances de méditation guidée qui nous accompagnent progressivement vers la pleine conscience. C’est extrêmement bien fait et efficace ! 

capture d_écran 2019-01-23 à 10.21.23

 

 

Commander tout de suite sur Amazon

 

 

 

👉  Méditez gratuitement avec moi : 

Articles·Santé globale

Du choc de l’annonce à l’approche globale de la santé

« Cancer » est un mot qui fait peur, qui tombe comme un couperet lors du protocole d’ « annonce ». Il semble IMPOSSIBLE que ces mots puissent s’appliquer à vous. Et pourtant, aussi absurde que cela puisse paraître, un diagnostic a clairement été posé, des mots ont été prononcés et c’est bien de vous dont il s’agit : « vous avez un cancer ».

A partir de là, rien n’est plus « comme avant », vous vous sentez différente, coupée du monde et de ses préoccupations dérisoires qui étaient pourtant encore les vôtres il y a quelques heures seulement. Aujourd’hui, pour vous, la vie est devenue quelque chose de sérieux, de précieux. Le temps s’accélère, vous êtes dans une situation d’urgence où vous savez pertinemment que des CHOIX déterminants vont devoir être faits.

Dans le même temps vos émotions vous submergent : la peur, la tristesse, la colère peut-être…et surtout une profonde impression de solitude. Qui peut comprendre ? Même ceux qui vous aiment le plus se retrouvent impuissants à vos côtés. Le chemin que vous allez avoir à parcourir, personne ne pourra le suivre à votre place. C’est de votre corps et de votre vie dont il est question et vous n’avez pas d’autre choix que de faire face.

Dans les jours qui suivent l’ « annonce », on vous informe du protocole correspondant à votre cas. Des actes thérapeutiques lourds vont suivre, vous êtes prise en charge. Mille questions foisonnent dans votre tête : « Quels seront les effets secondaires ? Est-ce vraiment possible de guérir ? Faut-il prendre plusieurs avis ? Comment être sûre de faire les bons choix ? Dois-je changer mon alimentation ? Y a-t-il quelque chose à faire en plus des soins officiels ? »  Lire la suite « Du choc de l’annonce à l’approche globale de la santé »

Articles·Spiritualité

Cancer et spiritualité : de l’ombre à la lumière

J’ai envie d’aborder aujourd’hui un sujet qui me tient particulièrement à coeur, celui de la dimension spirituelle de la guérison. Par « spirituelle » je n’entends ni secte, ni religion, mais simplement cette quête de lien qui préside à notre existence et nous pousse à dépasser notre individualité – notre ego – pour rechercher la connexion avec d’autres êtres et d’autre formes de vie jusqu’à se reconnaitre en elles 💛

La spiritualité est ce qui nous relie à quelque chose de plus élevé qui s’accomplit à travers nous et se poursuit au delà de nous. Elle est re-connaissance du lien qui nous unit aux autres, à la nature, aux animaux, à nos cellules, à la terre, au soleil, à tout ce qui vit et qui vibre dans l’univers. L’intelligence aimante et organisatrice à l’oeuvre dans l’uni-vers (qu’on l’appelle « énergie », « Dieu », « souffle de vie » ou encore « Âme du monde »…) est l’essence même de notre âme. Notre ego au contraire, croit en la séparation et en l’individualité. Sa perception est limitée par les sens qui le maintiennent dans l’illusion d’un monde séparé. S’imaginant en compétition avec les autres pour satisfaire ses propres besoins, il connait le manque, le doute, la peur et l’insécurité. L’âme est notre nature véritable, elle ne connait ni peur, ni manque, ni doute, elle est complétude, amour et puissance créatrice illimitée. Tout le drame de l’aventure humaine n’est que l’expression douloureuse de ce conflit entre individualité et universalité qui se rejoue à chaque instant. Lire la suite « Cancer et spiritualité : de l’ombre à la lumière »

Articles

10 liens utiles pour guérir du cancer

Dans cet article je voudrais partager les 10 ressources qui m’ont été les plus utiles pour devenir actrice de ma santé et guérir du cancer sans mastectomie, curage axillaire ni hormonothérapie, tout en supportant au mieux les séances de chimiothérapie et de radiothérapie. Lire la suite « 10 liens utiles pour guérir du cancer »

Alimentation et cancer·Articles

Des aliments qui détruisent notre santé servis dans les hôpitaux et les écoles : comment c’est possible ?

Malgré mon long silence estival, je ne vous oublie pas 😊 J’ai eu besoin de temps pour partager des moments avec ma famille et me recentrer afin d’aborder cette rentrée avec une bonne énergie et vous accompagner au mieux dans votre cheminement vers la santé. Voici mon petit cadeau de rentrée 🎁 : cette vidéo de 30 minutes 🤓 pour partager avec vous, de manière claire et synthétique, le résultat de mes recherches sur les aliments qui nuisent à notre santé ainsi que les raisons pour lesquelles certains d’entre eux nous sont pourtant recommandés par les instances de santé publique et servis dans les hôpitaux ou les cantines scolaires…😯

Articles·Thérapies alternatives

Booster son système immunitaire avec la cure Gerson

  • Les points clefs du protocole
  • Les ouvrages de référence
  • Le matériel nécessaire
  • Les résultats que j’ai obtenus

🎀 Les soins habituellement prodigués aux malades atteints de cancer (chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie, hormonothérapie) sont à même de leur sauver la vie dans l’urgence en se concentrant sur la suppression de la tumeur, qui est le symptôme de la maladie.

⚠ Cependant la déficience du système immunitaire qui a permis à la tumeur de se développer (donc la cause de la maladie), n’est pas soignée et peut même se trouver aggravée par les effets secondaires des traitements.

🤓 Rappelons que dans un organisme sain, des cellules cancéreuses apparaissent chaque jour mais sont identifiées et détruites par le système immunitaire. Dans un organisme malade, cette régulation ne fonctionne plus et des cellules malignes qui échappent à la vigilance du système immunitaire réussissent à proliférer. Pour qu’un cancer puisse se développer, il faut que de multiples systèmes de sécurité soient franchis dans l’organisme et notamment que les système immunitaire et hormonal s’effondrent, les enzymes pancréatiques ne parvenant plus à déconstruire les protéines étrangères des tissus tumoraux.

👉 Chute immunitaire et prolifération tumorale sont ainsi intimement liées.

🤓  La chute immunitaire à l’origine du processus de cancérisation obéit à des causes multiples et globales d’ordre à la fois émotionnel (il est maintenant largement admis qu’un choc émotionnel peut entraîner une violente chute immunitaire permettant le développement d’une pathologie) et physiologique.

👉 Petit rappel des principales causes du cancer :

  • La carence (l’organisme ne dispose pas de tous les nutriments nécessaires aux réactions chimiques destinées à assurer son bon fonctionnement)
  • L’intoxication (le corps est dépassé par les substances toxiques et certaines sont ré-assimilées et stockées au niveau cellulaire en attendant de pouvoir être traitées).

👉 Guérir du cancer, passer de la REMISSION à la GUERISON, suppose donc une approche globale, visant notamment à rétablir l’immunité en guérissant ses blessures émotionnelles tout en fournissant au corps les nutriments essentiels à la relance des processus de réparation cellulaire, de même que les conditions favorables à une détoxification massive, physique et émotionnelle 😤 Cette approche suppose une implication personnelle du malade, qui sort de sa posture de « patient » pour devenir ainsi « acteur » de son processus de retour durable vers la santé 👍

🎗 Atteinte d’un cancer du sein infiltrant (tumeur d’environ 5 cm) le protocole officiel que l’on me proposait était : mastectomie + curage ganglionnaire, chimiothérapie, radiothérapie et hormonothérapie 😭

J’ai finalement effectué les choix thérapeutiques suivants : Lire la suite « Booster son système immunitaire avec la cure Gerson »

Alimentation et cancer·Articles

STOP à l’alimentation qui tue !

Avant le diagnostic de mon cancer je croyais naïvement, comme la plupart des gens, avoir une « alimentation saine », « variée » et « équilibrée ».

Si vous vous félicitez de ne jamais (ou presque !) mettre les pieds dans un fast-food, si vous achetez de la viande « de qualité », ne craquez pas sur des friandises, des chips ou autres produits gras ou hyper sucrés et si vous pensez que le menu équilibré-type se compose d’une portion de viande et de légumes cuits associée à un peu de riz ou de pâtes, le tout agrémenté d’une ou deux tranches de pain (et pourquoi pas d’un petit verre de vin) et suivi d’un morceau de fromage et/ou d’un yaourt, alors, tout comme moi à l’époque, vous êtes loin, très loin du compte…😭

bread-2349711

En réalité, ce type de menu « équilibré », sans parler du fameux petit déjeuner à la française (laitage, céréales, jus de fruit, pain et/ou produits de boulangerie), promu par le PNNS (Programme National Nutrition Santé) et les diverses opérations d’éducation au goût (comme la Semaine du goût dans les écoles), étroitement liées voire sponsorisées par les professionnels de l’agro-alimentaire, constitue un véritable passeport pour les maladies « de civilisation » 🤕 comme le révèlent les statistiques inquiétantes en matière de diabète, obésité, allergies, cancers, stérilité, Alzheimer, maladies cardio-vasculaires et auto-immunes dans les pays industrialisés. La même évolution peut être observée dans les pays en développement, à mesure qu’ils adoptent le mode de vie occidental.

👉 Pour guérir du cancer ou de toute autre maladie dégénérative, vous aurez donc à remettre en question des idées reçues profondément ancrées en matière de nutrition, dont certaines vous ont été inculquées par des personnes de confiance de votre entourage (famille, enseignants, médecins) qui pensaient agir pour votre bien.

D’un certain point de vue, c’est plutôt une bonne nouvelle 🤗 car si malgré votre alimentation « équilibrée » vous avez développé une « grave » maladie, alors il y a de quoi se sentir impuissant et démotivé. A l’inverse, si votre façon de vous nourrir est perfectible, la moindre amélioration possible devient un facteur d’espoir et de guérison.

Lire la suite « STOP à l’alimentation qui tue ! »